Archive de mots clés


événements AÉROCLUBS AERODROME AEROVFR AIRFIELD AIRPORT AVIATION Aviation Générale Aviation Générale Aéroport Deauville DGAC DOCS TECHNIQUES FFA FLYING FR General Aviation INFO TECHNIQUE LFPA LFPN LFPT LFPZ LFRG MÉTÉOROLOGIE METAR METAR/TAF NOTAM NOTAMWEB NOUVELLES NOUVELLES DE L'AVIATION GENERALE Persan Persan-Beaumont PHOTOS Pontoise SIA SNOWTAM St-Cyr SUP-AIP SUP/AIP Toussus-le-Noble VIDÉOS VOLER VOLETS Volets10 VOLETS10.FR

[aeroVFR] TOUJOURS ET ENCORE 8,33

AEROVFR-ENTETE

COMMUNICATIONS LORS D'UNE NAV PERSAN-PONTOISE

Voici le texte de toute la communication qui a eu lieu entre le pilote, la tour de Pontoise et en A/A avec le terrain de Persan. Le pilote en question est évidemment moi-même. Cette navigation a eu lieu le 18 septembre 2009. Voir l’article : http://echotango.wordpress.com/2009/09/20/petite-nav-a-pontoise/ .

A Persan, la piste en service est la 10. A Pontoise l’information HOTEL est en vigueur, la piste en service est la 05. Habituellement, dans cette configuration les contrôleurs de Pontoise demandent une intégration en vent arrière main droite. Le trajet effectué est dessiné ci-dessous. Les numéros référent aux différentes phases du vol repérables dans le texte. « … » indique du temps passé entre deux conversations.

 PA-PT

DEPART DE PERSAN

Pilote (au parking) : Persan, F-DV bonjour, F-GUDV un Aquila ACPN pour un vol à destination de Pontoise, je roule au point d’arrêt 10 dur et je rappelle prêt.

Pilote (au point d’arrêt 10 à Persan) : Persan F-DV prêt au départ, je m’aligne 10 en dur et je décolle immédiatement.

Read the rest of this entry »

ENGLISH IS TOUGH STUFF

ENGLISH IS TOUGH STUFF / L’ANGLAIS C’EST TROP DUR

Dearest creature in creation,
Study English pronunciation.
I will teach you in my verse
Sounds like corpse, corps, horse and worse.
I will keep you, Suzy, busy,
Make your head wish heat grow dizzy.
Tear in eye, your dress will tear.
So shall I! Oh hear my prayer. Read the rest of this entry »

L’ANGLAIS, C’EST TROP DUR

Surtout dans l’aviation. L’anglais de base ne semble pas très difficile à apprendre. Mais la prononciation peut devenir assez pénible pour certains. L’utilisation de cette langue en aviation notamment par deux correspondants qui ne l’ont pas comme langue maternelle peut devenir problématique. Je pense notamment à l’accident de Ténériffe en 1977. Il s’agissait bel et bien d’une mauvaise compréhension entre le contrôleur espagnol et le pilote néerlandais.

En effet, l’anglais est une langue qui, outre le fait qu’elle ne brille pas la clarté et la précision, comporte des dizaines de variantes ainsi recensées dans l’édition 1999 d’Encarta World English Dictionary :

BRITISH AND IRISH ENGLISH : English English, Scottish English, Scots, Welsh English, Irish English
AUSTRALIAN AND NEW ZEALAND ENGLISH : Australian English, Aboriginal English, Maori English, New Zealand English
EAST ASIAN ENGLISH : Philippines English, Hawaiian English, Singapore English, Hong Kong English, Malaysian English
SOUTH ASIAN ENGLISH : Sri Lankan English, Bangladeshi English, Pakistani English, Indian English
AFRICAN ENGLISH : Nigerian English, Ghanaian English, Sierra Leone English, East African Englishes, South African English
CARRIBEAN ENGLISH : Jamaican English, Patwa, Bahamian, Barbadian/Bajan, Trinidadian
CANADIAN ENGLISH : Inuit English, Quebec English, Canadian Standard English, Atlantic Provinces English
AMERICAN ENGLISH : Northern, Appalachian English, Southern, Western, African American Vernacular English/Ebonics, Native American Englishes

Un poème dénué de sens pour illustrer la folie de l’anglais.

Selon un de ses documents publiés, la FAA voudrait que tous les pilotes et tous les contrôleurs puissent converser en anglais sur des sujets de tous les jours. Ce poème montre tous les pièges qui empêchent les étrangers d’apprendre l’anglais convenablement. Même des gens dont c’est leur langue maternelle ont des difficultés à lire ce poème à haute voix.

Essayer de le faire vous-même. Lisez-le à haute voix: Read the rest of this entry »